DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis


La DSDEN
Scolarité
Pédagogie
Gestion des personnels
Jeunesse, engagement et sports

Documents officiels
Circulaires départementales


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Santé et sécurité
Santé et sécurité au travail


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

Scolarité

Pédagogie

Gestion des personnels

Jeunesse, engagement et sports

Agenda

Accueil > Pédagogie > Enseignements et parcours éducatifs > Valeurs de la République, Enseignement moral et civique, Égalité filles-garçons, EMI > Témoignages d’actions et de pratiques de classes

Témoignages d’actions et de pratiques de classes

Un voyage vers l’inclusion pour changer son regard sur le handicap

En fin d’année scolaire, les élèves de Mme Barre de l’école élémentaire Lavoisier à Gagny avaient exprimé leur souhait d’aborder le sujet du handisport.
Comment ne pas répondre à une initiative pareille, surtout quand elle émane de la motivation et de l’intérêt mêmes des élèves ?


C’est ainsi que pendant l’année 2022-2023, la classe de CM1 s’est lancée dans un projet à long terme intitulé "Handisport et acceptation des différences".
Favoriser l’acceptation des différences et l’ouverture aux autres est un pilier de l’enseignement moral et civique, dans une société où les individualités s’affrontent et où le regard de l’autre pèse lourd dans l’acceptation de soi, en particulier chez les enfants et les adolescents en construction de leur identité.
Mais si la différence effraie parfois, c’est souvent par méconnaissance. C’est pourquoi l’idée directrice de Mme Barre était de sensibiliser ses élèves à cette différence, de lutter contre les idées reçues et de briser les tabous sur le handicap. "On est entrés dans le projet du handisport parce qu’on voulait savoir comment un handicapé pouvait se débrouiller dans le sport et comment on pourrait l’accepter dans tout ce qu’on pourrait faire", témoigne une élève.
Un projet donc pour éveiller les consciences, pour mieux comprendre cette différence et réaliser qu’elle peut aussi être une force.

Comprendre et vivre la différence

Pour concrétiser ce projet, plusieurs axes ont été développés, avec la collaboration de partenaires engagés.

De novembre 2022 à janvier 2023, dans le cadre des cours d’éducation physique et sportive, avec le soutien de Pascale Touvin, conseillère pédagogique de la circonscription, et en partenariat avec Christian Momet, éducateur sportif municipal, les élèves ont découvert le handisport et se sont approprié les problématiques auxquelles font face les personnes en situation de handicap moteur et visuel. L’objectif était d’intégrer les enfants jouant le rôle d’enfants handicapés au sein d’une équipe de valides lors d’un tournoi. Chaque enfant de la classe a pu être sensibilisé aux difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne, transformant ainsi son regard sur ces personnes à l’avenir.

"Quand on faisait les exercices, on sentait qu’il y avait une partie de notre corps qui nous lâchait, et on se disait que de vivre ça tous les jours ça doit être dur".
 



Le deuxième axe du projet était centré sur le handisport, en collaboration avec deux associations gabiniennes qui ont répondu favorablement aux sollicitations de la classe de CM1.
Avec l’aide de Perrine Cassard, professeure de danse pour l’association Odyssée en danse, les enfants ont participé à des cours de handi-danse. Ces moments de partage ont permis de tisser des liens entre les enfants et les adultes en situation de handicap, au rythme de la musique et de l’expression corporelle, un langage universel.

"Quand on est entrés, on s’est sentis très stressés. Mais au fil du temps, ça allait mieux parce qu’on s’est amusés avec les handicapés."
 



De même, avec l’entraîneur de judo Ruddy Vallet, de l’Entente gabinienne de judo, les élèves ont pu pratiquer le handi-judo. Ces séances ont favorisé de beaux échanges entre les enfants valides et ceux porteurs de handicap et lorsqu’ils étaient réunis sur le tatami, les différences n’étaient plus visibles, seule demeurait l’image d’enfants jouant ensemble.

"Accepter la différence des handicapés, c’est ça qu’on a appris". "Moi j’ai aimé qu’on soit mélangés, et pas qu’il y ait les handicapés d’un côté et les non handicapés de l’autre". "Certains enfants de notre classe se sont fait des amis".
"Merci à vous et à tous vos élèves. Quelle belle surprise d’apprendre que cela est de leur initiative ! Vraiment ravie de voir comment vos enfants étaient attentionnés avec les nôtres et surtout qu’ils ne les regardaient pas curieusement, ce qui est parfois notre quotidien".
 



Le troisième axe impliquait une collaboration avec le foyer ARPEI-Dispositif Habitat de Montfermeil. Amandine Bault, éducatrice spécialisée, et les membres du foyer qui participaient aux cours de handi-danse ont rencontré les élèves à plusieurs reprises. Ces moments conviviaux et festifs, avec des échanges libres, des goûters, des chants et des rires, ont renforcé les liens créés lors des séances de danse. Une correspondance tout au long de l’année, avec l’échange de cartes de vœux, d’objets de Noël, de cartes de Saint-Valentin, de masques de carnaval, de photos, de vidéos et de courriers, a également contribué à renforcer les liens entre les deux groupes, favorisant ainsi l’établissement de relations intergénérationnelles.

"C’était un peu stressant avant. Ils sont venus dans la classe et on a fait un goûter tous ensemble". "Ils étaient un peu stressés de nous voir, mais après on s’est habitués. Il y avait Lionel, Amandine, Philippe, Elodie, Julie...". "On a pas eu peur le jour où on est partis là-bas. On les connaissait déjà".
 

Un parcours éducatif et culturel contre les discriminations

Un Parcours éducatif artistique et culturel (PEAC) « Danse inclusive » est venu contribuer à ce projet à travers un spectacle et des séances de danse inclusive qui se sont déroulées au mois d’avril 2023.
Les élèves ont ainsi eu l’opportunité de participer au spectacle Zak Rythmik, chorégraphié par Héla Fattoumi et Eric Lamoureux et de faire le lien entre l’éducation musicale et le sport à visée artistique avec l’élaboration d’une petite prestation en danse et séquences rythmiques (percussions). Une représentation qui a permis d’encourager l’acceptation des différences en tant que force.

Toujours dans le cadre du PEAC, les élèves ont bénéficié d’une initiation à la danse inclusive en collaboration avec la Compagnie Tattoo dont les artistes, Florence Méragalli (danseuse, professeure de danse et chorégraphe) et Gladys Foggea (danseuse), les ont entraînés dans une démarche avant tout artistique qui avait pour but de permettre aux élèves d’apprendre à accepter les corps et les différences. Dans le cadre de ce projet, la compagnie proposait une découverte autour de la danse et du fauteuil roulant avec une restitution chorégraphique en fin de parcours. Les élèves y ont adhéré avec enthousiasme et sincérité.
 


En utilisant le sport et l’art, des éléments fédérateurs et concrets pour les élèves, ce parcours complétait le travail éducatif collectif visant à accepter les différences, à lutter contre les comportements discriminatoires et à défendre les droits fondamentaux de chaque individu, qu’il soit en situation de handicap ou non.
"Quand ils sont handicapés, ils peuvent faire les mêmes choses que nous, mais différemment".

Enfin, la médiathèque, en collaboration avec la bibliothécaire de la section jeunesse, a animé un atelier autour des ouvrages traitant de l’handisport, de la danse et de la danse inclusive. Cette initiative a permis d’enrichir les connaissances des élèves sur ces sujets, en favorisant la lecture et la discussion.

Pour compléter ces expériences, les élèves ont également eu l’occasion d’assister en classe à la projection de trois films thématiques : "De toutes nos forces" de Nils Tavernier, "La famille Bélier" d’Eric Lartigau et "Apprendre à t’aimer" de Stéphanie Pillonca. Ces films ont enrichi leur connaissance des divers handicaps et ont stimulé leur réflexion sur l’inclusion au sein de notre société. Des débats constructifs ont suivi ces projections, permettant ainsi un échange d’idées et d’opinions.

L’aventure inclusive racontée par les élèves

 

Mme Barre est très fière de ses élèves car tout au long de ce projet, leur investissement, leur motivation et leur ouverture d’esprit ont été remarquables. Grâce à ces diverses expériences axées sur le handisport, la danse inclusive et la sensibilisation aux handicaps, ils ont acquis des compétences sociales essentielles, développé leur estime de soi, renforcé leur autonomie, pris conscience de leurs responsabilités et se sont engagés activement.
Ce projet a également favorisé la création de liens intergénérationnels, inter-associatifs et interculturels, démontrant ainsi la force de l’inclusion et du vivre ensemble.
Les élèves ont ainsi pu grandir en apprenant à respecter les différences, ils sont devenus des citoyens engagés et solidaires.
Les leçons apprises durant ce projet ont contribué à élargir leurs horizons et elles sont autant de jalons qui guideront ces jeunes esprits pour construire une société plus inclusive et bienveillante.
 

 

RGPD et droit à l’image
Pour exercer votre droit d’accès, de modification et de suppression de vos données personnelles (photographies), vous pouvez écrire à ce.93webmestre@ac-creteil.fr ou téléphoner au 01 43 93 73 72.



© DSDEN93 - article actualisé le 13 juin 2023

Agenda


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93