DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis


La DSDEN
Scolarité
Pédagogie
Gestion des personnels
Jeunesse, engagement et sports

Documents officiels
Circulaires départementales


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Santé et sécurité
Santé et sécurité au travail


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

Scolarité

Pédagogie

Gestion des personnels

Jeunesse, engagement et sports

Agenda

Accueil > Pédagogie > Enseignements et parcours éducatifs > Éducation au développement durable > Témoignages d’actions et de pratiques de classe (labellisation E3D et autres actions)

Témoignages d’actions et de pratiques de classe (labellisation E3D et autres actions)

« Mon école anti-gaspi » à l’école Croix Rouge 2 d’Aulnay-sous-Bois

A l’école Croix Rouge 2 d’Aulnay-sous-Bois, on a à cœur de préserver la planète en luttant contre le gaspillage alimentaire.
 
En effet, en septembre 2021, l’école a été choisie avec huit autres écoles en France pour être pilote d’une expérimentation menée par le mouvement Too good to go. Le nom de cette expérimentation ? « Mon école anti-gaspi ».
 
Too good to go est un mouvement de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui, grâce à une application, permet de récupérer, à petits prix, les invendus des commerçants qui y sont inscrits. Sa mission est d’inspirer et de donner le pouvoir à chacun de lutter contre le gaspillage alimentaire.
 

Qu’est-ce que l’expérimentation « Mon école anti-gaspi » ?

Le mouvement a lancé en 2021 l’expérimentation « Mon école anti gaspi » à destination des élèves de l’école primaire afin de faire contribuer les enfants, à leur échelle, à la lutte contre le gaspillage alimentaire et, ainsi, à la protection de l’environnement et à la lutte contre le réchauffement climatique.
 
Cette expérimentation est un programme ludique et gratuit de sensibilisation au gaspillage alimentaire qui s’adresse aux enfants dès leur plus jeune âge. Développé en partenariat avec des experts de l’éducation, ce programme offre aux enseignants et aux professionnels de l’animation périscolaire des outils pédagogiques pour mener des activités concrètes autour du gaspillage alimentaire.
 
A l’école Croix Rouge 2, ce sont les élèves de CM1, qui, pour l’année 2021-2022, ont été choisis pour suivre cette expérimentation qui comprend deux volets : 
 
- un volet « enseignement », d’octobre à avril, dont le but était de faire connaître et comprendre le gaspillage alimentaire aux enfants, ainsi que l’ampleur de ses conséquences sur l’environnement. 
- un volet « périscolaire », de mai à juin, plus ludique, au cours duquel des jeux traitant du gaspillage alimentaire ont été proposés à tous les élèves de l’école. Durant ce volet, ce sont les élèves de CM1, déjà sensibilisés, qui ont invité leurs camarades des autres classes, sur l’heure de la cantine, à participer à ces jeux qui proposent des astuces anti-gaspi simples et pratiques. Il s’agit donc d’une co-formation par les pairs : se servir des élèves qui ont déjà des connaissances comme ambassadeurs auprès des autres élèves. Car le but de "Mon école anti-gaspi" est aussi de montrer comment l’éducation peut modifier les comportements et comment les élèves peuvent agir sur les pratiques de leurs pairs. 
 

Des élèves très réceptifs

M. Meyer, directeur de l’école et enseignant en CM1, s’est dit agréablement étonné de voir les élèves aussi réceptifs et intéressés par ce sujet. Ils ont plein de choses à dire car cela les touche de très près : « L’environnement, pour les enfants, c’est l’environnement proche : la chenille qu’ils voient dans la cour, le moindre scarabée. L’idée que ça puisse disparaître, ça leur fait de la peine, c’est très révoltant pour eux, parfois même plus que pour les adultes qui sont un peu résignés. Ils ont par exemple été très choqués d’apprendre qu’ 1% de l’eau sur terre uniquement est utilisable par l’homme. » « Ce qui est intéressant avec les enfants, c’est qu’ils n’ont pas eu le temps de prendre de mauvaises habitudes. Il est donc plus aisé d’avoir une influence sur leur comportement ; c’est ce que propose l’expérimentation « Mon école anti-gaspi » »
 
Cet apprentissage, qui pourrait paraître un peu rébarbatif, a en fait beaucoup intéressé les élèves car il fait écho à leur vie quotidienne. Ils se reconnaissent dans les situations décrites et sont prolifiques quand il s’agit de proposer des solutions. 
 
Le premier volet est proposé aux enseignants sous forme d’un kit pédagogique comprenant des séances clé en main. Ce qui est traité en premier est la question : Qu’est-ce que le gaspillage alimentaire ? En France, dans le monde … Il s’agit de découvrir les chiffres du gaspillage et ses définitions. Puis, il est question des causes du gaspillage alimentaire, des étapes qui amènent au gaspillage et des conséquences du gaspillage alimentaire sur l’environnement et sur le réchauffement climatique notamment. Enfin, vient la question de ce que l’élève peut faire à son niveau et de comment il peut agir chez lui car « les élèves exportent beaucoup de choses dans leurs familles. »

Un programme riche d’enseignements

A l’école Croix Rouge 2, M. Meyer a décidé de s’appuyer sur du travail en groupe afin d’élaborer des solutions tous ensemble. Selon lui, ce programme est très bien conçu car il permet aux enseignants de mettre en place le dispositif tout en traitant le programme de l’année : si, à l’école Croix Rouge 2, l’expérimentation a été placée sur le temps scolaire des sciences, elle traite aussi cependant de questions liées à l’éducation au développement durable.

M. Meyer a apprécié de pouvoir élargir le volet « enseignement » à des questions scientifiques plus larges telles que « Comment vivent les plantes ? » ou « Qu’est-ce que le dioxyde de carbone ? ». Ces séances ont ainsi suscité des questionnements scientifiques chez les élèves, à tel point qu’un jour, quelques-uns ont demandé à M. Meyer combien de plantes il faudrait mettre dans une salle de classe pour qu’elles absorbent tout le dioxyde de carbone contenu dans la salle sans qu’il faille ouvrir les fenêtres. 
 
Les élèves ont également beaucoup appris sur le cycle de production par exemple (du verger au camion à l’étal) et sur le fait que gaspiller moins, c’est possible car des solutions simples ne dépendent que d’eux (par exemple, finir une pomme entamée).
En effet, le programme est très riche d’enseignements concrets qui impliquent les élèves dans leur vie quotidienne et qui leur permettent de s’investir. Il est donc très bien passé auprès des enfants qui en ont pleinement saisi le sens et la portée. Ainsi, lors de l’évaluation des connaissances au mois de mai, il a été demandé aux élèves : « Explique pourquoi le gaspillage alimentaire est en partie responsable du réchauffement climatique ». Un élève a répondu : « A cause du gaspillage alimentaire, il y aura trop de CO2. Et le CO2, c’est du poison pour nous »

Des élèves ambassadeurs enthousiastes

Lors du moment de la pause déjeuner, les élèves de CM1 deviennent ambassadeurs auprès de leurs camarades et leur transmettent ce qu’ils ont appris. Ainsi, tous les midis, des élèves de CM1 sont invités à proposer à leurs camarades des autres classes des jeux sensibilisant au gaspillage alimentaire.
C’est avec enthousiasme que les petits ambassadeurs témoignent de leurs découvertes et de leur envie de lutter contre le gaspillage alimentaire auprès des autres élèves qui ne savent pas forcément ce que c’est.
 
Pour les aider, des jeux de société comme un bingo ou un jeu de 7 familles. Lors de ces temps, les élèves sont autonomes : les ambassadeurs connaissent les règles des jeux et les expliquent aux autres qui écoutent attentivement.
 
Puis vient le moment des échanges entre les élèves sur les astuces anti-gaspi données par les cartes des jeux : « Tu savais qu’avec les peaux de bananes, on peut nettoyer ses chaussures ? Je vais essayer en rentrant. » « Avec les pommes pas belles, il faut faire des tartes aux pommes ou de la compote. » 
 
Le jeu de 7 familles propose des astuces contre le gaspillage et le jeu de bingo des recettes anti-gaspi appétissantes à faire avec des produits qui ne sont plus de première fraîcheur mais encore comestibles.

Pérenniser la démarche

Le désir de l’équipe enseignante et de M. Meyer est de pérenniser la démarche l’année prochaine en exposant cette fois tous les élèves de cycle 3 (CM1 et CM2) à l’enseignement. Et il sera demandé aux élèves d’être à l’initiative de projets en rapport avec le développement durable.
Mais ce n’est pas tout …
 
Dans le cadre de la labellisation E3D, cette expérimentation est une première étape. Le souhait est de ne pas s’arrêter uniquement à la lutte contre le gaspillage alimentaire, mais d’élargir l’action à d’autres formes de gaspillage observables à l’école.
 
Ainsi, les écoles sont grandes consommatrices de papier. Il a donc été décidé de s’attaquer à ce gaspillage en encourageant les élèves à davantage écrire pour diminuer le nombre de photocopies. Double bénéfice : les élèves amélioreront leur écriture par plus de pratique tout en préservant la planète.
 

RGPD et droit à l’image
Les parents d’élèves disposent d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données personnelles (photographies) de leur enfant.
Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire à ce.93webmestre@ac-creteil.fr ou téléphoner au 01 43 93 73 72.

© DSDEN93 - article actualisé le 24 juin 2022

Agenda

28 novembre 2022
► Semaine école-entreprise (jusqu’au 2 décembre 2022)
► Salon de l’Intelligence de la Main et de la Technologie (jusqu’au 30 novembre 2022)
► Début du mois de l’entrepreneuriat dans les quartiers
► Fin de saisie des candidatures des enseignants souhaitant participer au mouvement POP

30 novembre 2022
► Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (jusqu’au 5 décembre 2022)
► Salon européen de l’Éducation : salon professionnel de l’enseignement Educatec-Educatice (jusqu’au 2 décembre 2022)
► Prix littéraire des enseignants de l’académie de Créteil : date limite d’envoi des lettres de candidature
► Sonorisation du Livre de l’académie : date limite d’envoi de la fiche d’inscription

1er décembre 2022
► Fin des inscriptions pour le programme Codofil
► Elections professionnelles (jusqu’au 8 décembre)

2 décembre 2022
► Fin du mois de l’entrepreneuriat dans les quartiers
► Date limite de transmission des affiches pour le concours "Violences faites aux femmes : une affiche pour dire non !"
► Fermeture des inscriptions en ligne pour le CRPE
► Fin des inscriptions aux concours de recrutement des personnels d’encadrement
► Fin des inscriptions au concours administratifs, sociaux et de santé de l’éducation nationale

4 décembre 2022
► Fin des inscriptions à la liste d’aptitude des directeurs d’école
► Fin du concours Castor informatique
► Date limite de candidature enseignants dans les établissements d’enseignement français à l’étranger - MLF et Aflec

5 décembre 2022
► Fin des inscriptions au projet Rugby "France 2023"
► Semaine des lycées professionnels (jusqu’au 9 décembre 2022)

Voir tout l'agenda


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93