DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis


La DSDEN
Scolarité
Pédagogie
Gestion des personnels
Jeunesse, engagement et sports

Documents officiels
Circulaires départementales


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Santé et sécurité
Santé et sécurité au travail


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

Scolarité

Pédagogie

Gestion des personnels

Jeunesse, engagement et sports

Agenda

Accueil > Pédagogie > Enseignements et parcours éducatifs > Éducation artistique et culturelle > Témoignages d’actions et de pratiques de classe

Témoignages d’actions et de pratiques de classe

Le harcèlement scolaire : au collège Jean Jaurès de Pantin, on ne s’en fout pas !

En 2020-2021, Fouzia, Sékou, Razane, Safia, Assia, Marc et Sarah, élèves de 4e du collège Jean Jaurès de Pantin, ont participé à un projet d’envergure : la réalisation d’un court métrage dans le cadre de la prévention du harcèlement dans les établissements scolaires Et tout le monde s’en fout : le harcèlement scolaire.
Pendant 3 mois, Mme Marie Cotte, médiatrice scolaire dans le collège, et Mme Chloé Christou, conseillère principale d’éducation, ont accompagné les sept élèves dans leur travail de recherche sur la thématique puis dans l’écriture du court métrage.
L’objectif était de faire passer un message qui ne soit pas moralisateur mais qui propose des solutions avec un discours adapté aux adolescents afin qu’ils soient plus sensibles aux propos.
Le projet a été mené en partenariat avec la société de production MiA dans le cadre du dispositif "Médiation à l’école" proposé par l’association Citéo, opérateur de médiation sociale du réseau France médiation. Ce dispositif permet notamment aux écoles et aux établissements scolaires de disposer de médiateurs qui contribuent à en faire des lieux où il fait bon vivre.
 

De l’écriture du scénario...

Le format de départ pour le court métrage s’est imposé dès le début : la société de production qui allait assister la jeune équipe produisait la Web série Et tout le monde s’en fout, de courts épisodes dans lesquels un personnage, selon une mise en scène identique pour chaque épisode, partage ses réflexions sur la société et l’actualité. Le format était idéal pour que les élèves y développent leur message contre le harcèlement.

Lors d’ateliers le mardi soir et le mercredi après-midi, des élèves volontaires et particulièrement motivés ont étudié le format qui leur était proposé : dans un premier temps, ils ont analysé la construction de chaque épisode pour en identifier la trame et le rythme afin que leur futur scénario s’inscrive dans la même logique.

Puis ils se sont lancés dans le travail de recherche d’informations, afin d’écrire le scénario qu’ils allaient ensuite jouer à l’écran ; par groupe, ils se sont attelés à trouver les éléments autour desquels leur discours allait s’organiser :
- définitions des différents types de harcèlement et ses conséquences, statistiques
- définition et rôle des témoins
- solutions en cas de situation de harcèlement.

Les élèves se sont pleinement investis dans le projet et l’organisation du travail a été très rigoureuse. Rien ne fut laissé de côté : le scénario devait comprendre toutes les indications scéniques nécessaires et tout devait donc être pensé et réfléchi pour prévoir les différents plans afin qu’ils s’enchaînent de façon harmonieuse.

Ce projet a été l’objet d’un travail très complet sur l’éducation aux médias : comment construire un message pertinent et l’adapter à un jeune public, quel vocabulaire technique utiliser, et, bien sûr, l’importance de la vérification des sources.

L’acteur principal et un des auteurs de la série d’origine se sont déplacés à deux reprises pour venir assister les élèves dans leur rédaction et leur ont confié quelques pistes pour redynamiser le scénario : le travail était déjà bien avancé et ils ont été très étonnés du professionnalisme des élèves.

... au jeu d’acteur

Après le travail d’écriture, et une fois les textes appris, est venu le temps des répétitions : trois acteurs et quatre assistants de réalisation se sont réunis pour répéter tous les jours pendant leur pause déjeuner. Les élèves avaient très à cœur d’être fin prêts le jour du tournage.

En février, le groupe s’est rendu dans les locaux de la société de production pour faire face aux caméras. Ils y ont investi les décors existants, y ajoutant quelques touches personnelles pour les adapter au contexte de leur scénario. Très peu de scènes ont dû être reprises et, une fois encore, les professionnels ont montré leur admiration devant tout le travail effectué par les élèves et leurs encadrantes.
Il est vrai que le résultat est bluffant : les acteurs sont lumineux, les propos sont fluides, le rythme est enlevé, les arguments et contre arguments s’enchaînent de façon cohérente, le tout teinté d’une touche d’humour qui n’amoindrit pas l’impact du message initial, bien au contraire.

Devant cette réalisation si aboutie, l’équipe de production a même décidé d’intégrer l’épisode écrit et joué par les élèves à la série originale.

Le court métrage a également reçu la reconnaissance des spectateurs en obtenant le Prix des festivaliers au Festival vidéo de l’académie de Créteil (FVAC) et le Prix du public au festival du Film de prévention et de citoyenneté jeunesse, Festiprev de La Rochelle.

 

 

Bravo les artistes !

Et tout le monde s’en fout du harcèlement ce sont :
- 18 heures d’atelier d’écriture
- 7 heures de répétition
- 8 heures de tournage dans les studios
- 1 vidéo de 5 minutes écrite et jouée par les élèves
- et surtout une magnifique production finale, à voir et à revoir.



Pour visionner le court métrage

Une projection grand écran

Le jeudi 14 avril 2022, le public se pressait aux portes du Ciné 104 de Pantin pour assister à la projection sur grand écran du court métrage Et tout le monde s’en fout : le harcèlement scolaire.

Les élèves sont montés sur scène pour expliquer leur production avant la projection et la manière dont ils avaient travaillé, l’objectif étant de "faire passer un message avec humour". Leurs visages exprimaient bien la joie qu’ils avaient à se trouver ainsi devant du public car "cela nous tenait à coeur de montrer le court métrage au plus de monde possible pour le faire vivre".

Après des applaudissements nourris et mérités, les élèves, quelque peu émus, sont montés sur scène pour répondre aux questions du public impressionné par leur production et très intéressé : "C’est tellement bien joué, est-ce qu’il a fallu beaucoup répéter ?", "Comment avez-vous fait pour rester concentrés devant la caméra ?", "Pourquoi cette thématique ?", "Est-ce que vous êtes témoins dans votre collège de situations de harcèlement ?", "Est-ce que le fait d’avoir montré votre film dans votre collège a changé quelque chose ?" "Est-ce que vous allez refaire ce genre de projet ?".

Les élèves ont alors expliqué qu’ils avaient bénéficié d’une équipe encadrante très investie et professionnelle, qu’ils avaient beaucoup répété à la maison, que l’ambiance était joyeuse mais studieuse : si les rires fusaient avant les prises pour décompresser, dès que la caméra tournait, le calme s’instaurait. Ce thème les intéressait particulièrement parce que le harcèlement existe partout. Ce travail les a aidé à reconnaître les situations où il faut intervenir et ils essaient maintenant de le faire dans la mesure de leurs moyens. Ils ont conclu en confiant que l’expérience était parfaite et qu’ils aimeraient bien tous recommencer !

M. Éric Metzdorff, référent harcèlement au rectorat de Créteil, a chaleureusement félicité les élèves et leurs accompagnateurs pour cette belle aventure et il les verrait bien ambassadeurs contre le harcèlement dans leur prochain lycée pour propager ce message essentiel. Il a rappelé qu’il existait maintenant de nombreux dispositifs pour signaler les situations de harcèlement et que, depuis le 2 mars 2022 avec la loi Balanant, le harcèlement scolaire était désormais considéré comme un délit.
 


 

 

RGPD et droit à l’image
Les parents d’élèves disposent d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données personnelles (photographies) de leur enfant.
Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire à ce.93webmestre@ac-creteil.fr ou téléphoner au 01 43 93 73 72.

 

© DSDEN93 - article actualisé le 16 mai 2022

Agenda

28 novembre 2022
► Semaine école-entreprise (jusqu’au 2 décembre 2022)
► Salon de l’Intelligence de la Main et de la Technologie (jusqu’au 30 novembre 2022)
► Début du mois de l’entrepreneuriat dans les quartiers
► Fin de saisie des candidatures des enseignants souhaitant participer au mouvement POP

30 novembre 2022
► Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (jusqu’au 5 décembre 2022)
► Salon européen de l’Éducation : salon professionnel de l’enseignement Educatec-Educatice (jusqu’au 2 décembre 2022)
► Prix littéraire des enseignants de l’académie de Créteil : date limite d’envoi des lettres de candidature
► Sonorisation du Livre de l’académie : date limite d’envoi de la fiche d’inscription

1er décembre 2022
► Fin des inscriptions pour le programme Codofil
► Elections professionnelles (jusqu’au 8 décembre)

2 décembre 2022
► Fin du mois de l’entrepreneuriat dans les quartiers
► Date limite de transmission des affiches pour le concours "Violences faites aux femmes : une affiche pour dire non !"
► Fermeture des inscriptions en ligne pour le CRPE
► Fin des inscriptions aux concours de recrutement des personnels d’encadrement
► Fin des inscriptions au concours administratifs, sociaux et de santé de l’éducation nationale

4 décembre 2022
► Fin des inscriptions à la liste d’aptitude des directeurs d’école
► Fin du concours Castor informatique
► Date limite de candidature enseignants dans les établissements d’enseignement français à l’étranger - MLF et Aflec

5 décembre 2022
► Fin des inscriptions au projet Rugby "France 2023"
► Semaine des lycées professionnels (jusqu’au 9 décembre 2022)

Voir tout l'agenda


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants

Service Public +
Les engagements de la DSDEN
Formulaire de réclamation
Site national SP+
Résultats "Qualité de service" de la DSDEN 93