DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > Espace pédagogique > Enseignements et parcours éducatifs > Éducation prioritaire et politique de la ville > La politique de la ville

La politique de la ville

La mission "Education prioritaire et Politique de la ville"

Une politique de territoires régie par des contrats

La politique de la ville repose sur des territoires prioritaires dont font partie les zones d’éducation prioritaires crées par Alain Savary en 1981.
Des contrats signés entre les villes et l’Etat organisent cette politique : contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) et des programmes de réussite éducative (PRE). Les objectifs scolaires des réseaux d’éducation prioritaire (REP) sont définis dans des contrats signés entre le Recteur et les pilotes : inspecteurs de l’Education nationale et chefs des établissements têtes de réseaux.
La capillarité du dispositif rend le partenariat indispensable. Conseil général, préfecture, collectivités locales sont des interlocuteurs quotidiens. Le travail avec les services déconcentrés de l’Etat permet d’infléchir la politique locale concernant l’éducation prioritaire, de relayer les politiques nationales et d’aider à leur application.

Un regard particulier sur l’égalité des chances

Un préfet à l’égalité des chances est nommé auprès du préfet de département depuis 2005. Il a pour mission d’animer et de coordonner, avec les élus locaux, le milieu associatif et l’ensemble des acteurs de l’intégration, les dispositifs de l’État dans les domaines de l’emploi, de l’accompagnement éducatif, du logement, de la rénovation urbaine, de la citoyenneté.
L’objectif est de rendre plus effectif le pacte républicain, de promouvoir la cohésion sociale, de lutter contre les discriminations et de favoriser l’intégration des populations immigrées, en tenant compte des spécificités de chaque territoire.
Des dispositifs spécifiques ont été développés par la mission en lien avec la préfecture :

  • la mise en œuvre de l’accompagnement éducatif ;
  • la promotion des parcours d’excellence reposant sur des conventions avec l’IEP Sciences Po, l’université Dauphine, des cordées de la réussite engageant Agro Paris tech, polytechnique, Paris 8 et Paris 13 ;
  • des actions de lutte contre le décrochage.

Dans ce cadre partenarial le rôle de l’éducation nationale est essentiel. L’éducation nationale peut piloter intégralement un dispositif comme c’est le cas pour l’accompagnement éducatif. D’autre part le rectorat ou la direction des services départementaux de l’Education nationale (DSDEN) sont interrogés au titre de leur expertise sur les projets relevant du champ de l’éducation. Enfin, l’éducation nationale co-pilote les principaux dispositifs de la politique de la ville et à ce titre participe aux instances décisionnaires locales.

La mission assure donc le suivi des contrats signés entre les villes et l’Etat : contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) et des programmes de réussite éducative (PRE), elle participe aux comités de pilotage, accompagne l’élaboration des nouveaux contrats, apporte conseil et expertise.

Elle participe au groupe de pilotage départemental des CLAS (contrats locaux d’accompagnement de la scolarité) avec la CAF et au groupe de pilotage départemental du dispositif VVV (ville, vie, vacances) avec la préfecture.

Elle est présente dans la lutte contre les discriminations par l’organisation de journées de réflexion et le suivi d’actions spécifiques, notamment de lutte contre le sexisme et pour l’égalité filles garçons.

Une communication nécessaire et attendue

La mission politique de la ville, égalité des chances et éducation prioritaire peut se concevoir comme une cellule d’expertise, de veille et d’information.

Les services de la DSDEN et le rectorat attendent une information à jour et précise sur l’ensemble des dossiers couverts par la mission.

La préfecture et les villes sollicitent le regard spécialisé d’un partenaire privilégié de la communauté éducative sur tous les dossiers de la politique de la ville et de l’égalité des chances.

Enfin les équipes de circonscriptions souhaitent des renseignements fiables, rapides et opérationnels sur les dossiers en cours : clubs coup de pouce et accompagnement éducatif par exemple.

Le rôle de la mission est de disposer de fichiers et dossiers toujours actualisés afin de répondre rapidement à toute demande interne ou externe. A cette fin ont été crées de nombreux outils dématérialisés : L’Organigramme de la politique de la ville en Seine-Saint-Denis, Les Sources de financement de la politique de la ville notamment.

Une permanence auprès des acteurs de l’éducation prioritaire

Le département de la Seine-Saint-Denis compte 19 réseaux ECLAIR.

La mission assure la coordination départementale des coordonnateurs des réseaux ECLAIR ou des réseaux de réussite scolaire (RRS).

Elle organise des actions spécifiques d’animation pédagogique et de formation de tout le personnel du premier degré des réseaux d’éducation prioritaire.

Elle prend en charge le suivi des dispositifs Ecole ouverte dans les collèges et Ouvrir l’école aux parents pour réussir l’intégration dans les écoles.

Coordonnées de la mission Éducation prioritaire et politique de la ville

© DSDEN93 - article actualisé le 8 juillet 2016


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants