DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > École, collège, lycée > Apprentissage et formation des adultes > Apprentissage

Apprentissage

Dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA)

Références :
Circulaire n° 2003-134 du 8 septembre 2003 (BO n° 34 du 18 septembre 2003)Art.29 de la loi 2009-1437 du 24 novembre 2009
Art. L.337-3-1 du code de l’éducation
BO n°5 du 3 février 2011
Circulaire n° 2011-009 du 19 janvier 2011
Circulaire de rentrée n°2011-071 du 2 mai 2011
Décret n°2010-1780 du 31 décembre 2010
Articles L337-1 à L337-4 ; D331-1 à D331-15 ; D337-172 à D337-182 ; D. 331-11 à D. 331-14 du code de l’éducation 
Articles L. 4153-1 3° et L. 4153-2 du code du Travail

  • Qu’est-ce qu’un DIMA ?
Le DIMA est un dispositif qui permet de s’initier aux métiers en alternance. Depuis la rentrée 2008, il remplace les classes préparatoires à l’apprentissage (CPA).
Le DIMA permet aux collégiens, âgés de 15 ans, de « découvrir un ou plusieurs métiers par une formation en alternance tout en poursuivant l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences ». Il permet donc aux élèves de commencer une activité de type professionnel tout en demeurant sous statut scolaire. Il a pour objectif d’aboutir à la signature d’un contrat d’apprentissage afin de préparer un CAP ou un certificat technique des métiers (CTM).
  • Comment s’inscrire ?
Les candidats doivent prendre directement contact avec un centre de formation des apprentis (CFA) où existe un DIMA et avertir de leur démarche le principal du collège où ils sont encore scolarisés. L’accord des parents ou des représentants légaux est requis.
Liste des établissements proposant un DIMA en Île-de-France
 
S’il n’appartient pas au conseil de classe de proposer l’entrée dans cette formation, l’élève et sa famille étant seuls habilités à en faire la demande auprès du chef d’établissement, il lui revient néanmoins de donner un avis sur cette demande.
 
Pour la durée de la formation, les élèves sont sous l’autorité du principal ou du directeur du centre de formation d’apprentis.
  • La formation
La formation est gratuite et non rémunérée. Elle débute à la rentrée scolaire suivante.
 
L’élève doit rester inscrit dans son établissement d’origine durant toute la durée de la formation qui se déroule soit dans un centre de formation d’apprenti (CFA), soit dans un lycée professionnel où une classe DIMA est aménagée. A l’issue de la formation DIMA, le jeune pourra choisir soit de poursuivre un cursus en formation initiale sous statut scolaire, soit de signer un contrat d’apprentissage.
 
Le DIMA se compose :
- d’enseignements généraux (pour au moins la moitié du temps, soit environ 15h) consacrés aux disciplines générales (français, histoire-géographie, mathématiques-sciences, langue vivante, éducation physique et sportive, arts plastiques) ;
- d’enseignements technologiques et pratiques (environ 9 h), incluant notamment des éléments de sécurité et de droit du travail ;
- d’immersions en milieu professionnel (environ 3 h) ;
- d’activités individualisées (environ 3 h) : informatique, recherches, renforcement disciplinaire, etc.).
L’horaire hebdomadaire est compris entre 28 et 30 h par semaine.
L’élève bénéficie des congés scolaires.
 
Un projet pédagogique personnalisé est réalisé, notamment à partir du livret personnel de compétences, à l’entrée en formation. Il permet d’adapter les contenus et la durée de formation aux besoins de l’élève.
 
L’implication de l’élève par rapport au travail dans l’entreprise est progressive et prend la forme :
- d’abord, de simples visites ;
- ensuite, de stages d’initiation ;
- enfin, de stages d’application.
Les stages accomplis en milieu professionnel ont une durée annuelle de 8 à 18 semaines au plus et sont encadrés par un maître de stage.
Durant les stages, l’élève demeure sous statut scolaire et relève de la responsabilité du directeur du CFA.
Au cours des stages d’application, les élèves ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par les articles D. 4153-15 à D. 4153-40 du code du Travail.
 
Les élèves sont suivis de façon personnalisée par deux tuteurs :
- un tuteur pédagogique (appartenant à l’équipe enseignante du CFA) ;
- un tuteur professionnel (appartenant à l’entreprise d’accueil).
La formation dure tant que l’élève n’a pas signé un contrat d’apprentissage mais elle ne peut cependant durer plus de 12 mois.

À noter : l’élève peut décider d’arrêter son DIMA à tout moment pour réintégrer un cursus scolaire ordinaire (notamment s’il n’a pas encore 16 ans) ou rejoindre directement la vie active (s’il a plus de 16 ans).
  • Plus d’informations
L’Office national d’information sur les enseignements et les professions (Onisep) http://www.onisep.fr met à disposition des élèves et des familles diverses sources d’information (publications écrites, numériques, vidéos, multimédias) sur les métiers et les formations.
Il a également ouvert un service gratuit et personnalisé sur internet et par téléphone : http://www.monorientationenligne.fr/qr/index.php.
  • Au cours ou à l’issue de la formation
Les élèves suivant une formation d’initiation aux métiers en alternance ont la possibilité de se présenter :
- au diplôme national du brevet (DNB), en qualité de candidat individuel ;
- au certificat de formation générale (CFG), en qualité de candidat scolaire.
 
À l’issue de la formation, de même qu’à tout moment au cours de la formation, plusieurs possibilités peuvent se présenter :
- l’élève qui remplit les conditions peut demander à poursuivre ses études en apprentissage et, avec l’accord de son représentant légal, signer un contrat d’apprentissage de 2 ans pour préparer un CAP ou de 3 ans pour préparer un baccalauréat professionnel ;
- avec l’accord de son représentant légal, l’élève peut demander à poursuivre sa formation, soit en lycée professionnel pour préparer un CAP en 2 ans ou un baccalauréat professionnel en 3 ans, soit en demandant à entrer en lycée d’enseignement général et technologique, sur proposition du directeur du CFA ou du chef d’établissement, en accord avec son équipe pédagogique.
 
Les élèves souhaitant interrompre la formation, doivent poursuivre leur scolarité obligatoire dans un collège ou tout autre établissement dans lequel le directeur académique les aura affectés.

Le dossier doit être adressé aux services départementaux de l’Éducation nationale par le chef d’établissement.

 

l’organisation du dispositif DIMA au campus des métiers et de l’entreprise rentrée 2015-2016

Convention type 2015-2016

Fiche de suivi parcours DIMA 2015-2016

Liste des CFA proposant un DIMA en Seine-Saint-Denis

Dossier de candidature 2015-2016

© DSDEN93 - article actualisé le 21 mai 2015


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants