DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > Gestion des personnels > Personnels enseignants du premier degré (secteur public) > Mobilité

Mobilité

Détachement

Le détachement vous permet d’exercez dans une autre administration ou un organisme d’accueil qui vous rémunère.
Vous conservez vos droits à l’avancement et à la retraite dans votre corps d’origine mais vous perdez le bénéfice de votre poste.
Le détachement est accordé pour une période de 1 à 5 ans. Il peut être renouvelé par période n’excédant pas 5 ans. Il est prononcé par arrêté du ministre de l’Éducation nationale et, le cas échéant, par arrêté du ministre auprès duquel l’enseignant.e est détaché.e.
Il.Elle est alors soumis.e aux règles régissant ses nouvelles fonctions : rémunération, notation, horaires et congés.

Un détachement peut être demandé en France pour exercer des fonctions enseignantes ou non enseignantes ou encore pour exercer à l’étranger dans le cadre de l’AEFE (agence pour l’enseignement français à l’étranger), la MLF (mission laïque française) ou un établissement scolaire ou universitaire. (voir plus bas).
Les agent.e.s détaché.e.s sur un contrat local relèvent, en application de l’article 45 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifié par l’ordonnance n°2017-543 du 13 avril 2017, d’un régime de protection sociale local, sauf convention bilatérale dérogatoire.
Une affiliation volontaire reste possible auprès de la Caisse des français à l’étranger (C.F.E.). Dans ce cas, les enseignant.e.s doivent s’acquitter de la part employeur et de la part employé.

Il peut être mis fin au détachement avant le terme fixé par l’arrêté le prononçant :
- par l’administration : si votre administration d’origine ne peut vous réintégrer immédiatement, vous continuez à être rémunéré.e par l’administration d’accueil jusqu’à votre réintégration.
- par l’organisme d’accueil : le.la fonctionnaire qui fait l’objet d’un détachement pour dispenser un enseignement à l’étranger est réintégré.e immédiatement s’il est mis fin à son détachement pour une cause autre qu’une faute commise dans l’exercice de ses fonctions.
- par l’enseignant.e : vous devez formuler votre demande à votre DSDEN de rattachement et à votre administration d’accueil
circulaire départementale.

Vous cessez d’être rémunéré.e si votre réintégration n’est pas immédiate.
Après réception de l’arrêté de fin de détachement, le directeur académique vous communiquera une nouvelle affectation.

Cumul d’une demande de détachement et d’une demande de changement de département : vous pouvez, simultanément, solliciter un changement de département et présenter une demande de détachement pour la même année. Priorité sera donnée à la permutation ou mutation obtenue. La demande de détachement sera alors annulée.


Procédure de demande de détachement

Tous les postes auxquels vous pouvez prétendre ne font pas l’objet de publications par le ministère de l’Éducation nationale. Dans tous les cas, vous devez faire acte de candidature dans les conditions fixées par chaque organisme ou département ministériel.

Vous devez solliciter votre détachement, par la voie hiérarchique, auprès du ministère de l’Éducation nationale - direction générale des ressources humaines - bureau D.G.R.H. B2-1 - 72, rue Régnault - 75243 Paris cedex 13.
Il appartient à l’organisme qui va vous accueillir d’adresser (avant le 1er mars de l’année scolaire en cours) au ministère de l’Éducation nationale une proposition de détachement vous concernant en indiquant la nature des fonctions que vous allez exercer, la durée prévue, le montant de votre rémunération annuelle (salaire, primes et indemnités comprises).

► Consultez le site d’information d’aide au détachement (SIAD) sur le site du ministère de l’Education nationale.


Réintégrer l’Éducation nationale

A l’issue du détachement, vous devez formuler une demande de réintégration.
Cette demande doit être adressée, par voie hiérarchique, 3 mois avant l’expiration du détachement, à la DSDEN de votre département de rattachement.
Vous pourrez éventuellement demander alors un changement de département dans le cadre du mouvement interdépartemental.

Consultez le Site d’information d’aide à la mutation (SIAM) en vous connectant sur I-Prof .

Pour réussir leur réintégration après un séjour à l’étranger, les personnels en détachement doivent préparer leur retour au moins 1 an avant la date prévue pour celui-ci.
Il revient aux agent.e.s en fin de mission de prendre contact avec leur service gestionnaire pour s’informer en temps voulu des démarches à entreprendre pour leur réintégration, des opérations de mouvement de leurs corps, et des conditions d’inscription aux concours et aux listes d’aptitude.

L’expérience du travail à l’étranger constitue un acquis professionnel.
A l’issue de leur détachement, les personnels qui souhaitent être candidats à des fonctions prenant en compte l’expérience acquise à l’étranger, sont invités le moment venu à prendre contact avec le département de la mobilité internationale DREIC. La DREIC, dans la mesure des moyens qui lui sont impartis, tentera d’aider les agent.e.s à valoriser les compétences acquises à l’étranger en assurant notamment une veille sur les postes tournés vers l’international.
La DREIC n’étant cependant pas un bureau de placement, les agent.e.s sont vivement incité.e.s à entreprendre des démarches de leur côté via l’application du ministère.

Consultez l’application du ministère :
►"Candidature pour un poste à l’étranger".


Être détaché en France


Pour exercer des fonctions enseignantes
Les principaux organismes d’accueil :

  • ministère de la Défense (lycées militaires) - service de l’Enseignement des forces françaises et de l’Élément civil stationnés en Allemagne (SEFFECSA)
  • ministère de l’Agriculture et de la pêche (lycées agricoles)
  • Grande chancellerie de l’ordre de la légion d’honneur (maisons d’éducation)
  • ministère des Sports
  • ministère des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité (instituts des jeunes aveugles et instituts des jeunes sourds).

Ces postes font l’objet d’une publication annuelle au BO. Si vous êtes intéressé.e par un poste de cette nature, adressez votre dossier de candidature aux organismes d’accueil en suivant la procédure décrite dans le BO.

Pour exercer des fonctions non enseignantes
Le détachement est de plein droit pour :

  • exercer des fonctions de membre du gouvernement ou des fonctions publiques électives ;
  • exercer un mandat syndical ;
  • accomplir un stage ou scolarité préalable à la titularisation dans un emploi permanent de l’État, de collectivités locales et de leurs établissements publics ou pour suivre un cycle de préparation à un concours donnant accès à un de ces emplois.

Dans certaines conditions, vous pouvez également être détaché.e :

  • auprès d’une administration ou établissement public de l’État dans un emploi conduisant à pension du Code des pensions (emploi de fonctionnaire de l’État) ;
  • auprès d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public en relevant (ville, département, région) ;
  • auprès d’une administration de l’État, d’un établissement public, d’une entreprise publique, ou d’un groupement d’intérêt public, dans un emploi ne conduisant pas à pension du Code des pensions (emploi de contractuel de l’État) ;
  • auprès d’une entreprise ou d’un organisme privé d’intérêt général ou de caractère associatif assurant des missions d’intérêt général ;
  • auprès d’une entreprise ou organisme privé ou groupement d’intérêt public pour exécuter des travaux de recherche et d’intérêt national ou assurer le développement de telle recherche (il faut que le fonctionnaire n’ait pas, dans les 5 dernières années, exercé un contrôle sur l’entreprise ou participé à des marchés avec elle),
  • auprès d’un député à l’Assemblée nationale, d’un sénateur ou d’un député au Parlement européen ;
  • pour contracter un engagement dans l’armée française ;
  • auprès de l’administration d’un État membre de la Communauté européenne ou d’un autre État ayant pris parti à l’accord sur l’Espace économique européen.

Le ministère de l’Éducation nationale n’assure pas, sauf exception, la publication de ces postes. Il vous appartient d’effectuer vos propres recherches pour trouver un organisme susceptible de vous accueillir, puis de demander votre détachement au ministère de l’Éducation nationale, en l’adressant au bureau DGRH B2-1.

Règles financières

  • Si l’emploi d’accueil est un emploi de fonctionnaire de l’État, vous aurez dans votre nouveau corps un indice égal ou, à défaut, immédiatement supérieur à celui que vous auriez à l’Éducation nationale.
  • Si l’emploi d’accueil est un emploi de contractuel de l’État, vous pouvez, dans certains cas, avoir droit à un gain de rémunération.

Le détachement auprès d’une collectivité territoriale peut ouvrir droit à un gain de rémunération. Vous pouvez également percevoir des indemnités si elles sont prévues par les textes réglementaires ou si elles ont fait l’objet de délibération des instances territoriales.

Retenues
En détachement en France, vous êtes assujetti à la CSG en vigueur à la date du détachement. Selon la situation de votre employeur ou organisme d’accueil, vous serez soit assujetti à la contribution solidarité versée au fonds de solidarité, soit vous cotiserez au régime d’indemnisation du chômage (ASSEDIC).
Pour plus de précisions, consulter le site internet du fonds de solidarité : www.fonds-de-solidarite.fr


Etre détaché.e à l’étranger

Les enseignant.e.s qui souhaitent travailler à l’étranger peuvent demander un détachement à :
l’AEFE (agence pour l’enseignement français à l’étranger),
la MLF (mission laïque française)
ou dans des établissements scolaires ou universitaires.

Pour les personnels n’ayant pas de fonctions enseignantes, le ministère des Affaires étrangères propose des postes à pourvoir dans son réseau culturel, scientifique et de coopération via la DREIC (direction des relations européennes et internationales et de la coopération) du ministère de l’Éducation nationale.

Le réseau de l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)
L’AEFE est un établissement public national à caractère administratif placé sous tutelle du ministère des Affaires étrangères et européennes. L’agence gère directement 73 établissements scolaires français à l’étranger. Elle a passé une convention avec 180 autres établissements gérés par des associations ou des fondations le plus souvent de droit privé. Ces 253 établissements à programme français sont répartis dans près de 135 pays.

Emploi en qualité d’expatrié
Pour pouvoir bénéficier de la qualité d’expatrié.e, il faut être titulaire du ministère de l’Éducation nationale et être recruté.e hors du pays d’affectation.
Le détachement s’effectue pour une période de 3 ans, renouvelable une fois. Le.la candidat.e titulaire doit justifier au minimum de 3 ans de services effectifs dans la fonction en qualité de titulaire.
L’ensemble des dossiers est examiné en commissions consultatives paritaires, placées auprès de l’AEFE, où siègent des représentants du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et des représentants des personnels.
L’expatrié.e perçoit, comme à l’Éducation nationale, un traitement brut soumis à retenue pour pension civile et les indemnités et avantages statutaires prévus. De plus, une indemnité mensuelle d’expatriation, dont le montant varie selon les pays, est allouée. Pour connaître la liste des postes vacants, consulter le site http://www.aefe.fr.

Emploi en qualité de résident
Titulaire du ministère de l’Éducation nationale, le.la candidat.e est recruté.e directement dans le pays d’affectation sur proposition du.de la chef.fe d’établissement et après avis de la commission consultative paritaire locale. La personne est détachée auprès de l’AEFE, qui la rémunère, pour une période de 3 ans, généralement renouvelable. Les candidat.e.s titulaires doivent justifier au minimum de 3 ans de services effectifs dans la fonction. Le.la résident.e perçoit, comme à l’Éducation nationale, un traitement brut soumis à retenue pour pension civile, et les indemnités et avantages statutaires prévus. De plus, une indemnité spécifique de vie locale par pays est allouée. La situation des États-Unis reste cependant particulière dans la mesure où il n’y a plus de recrutement en qualité de résident.
La liste des postes de résidents vacants, ou susceptibles de l’être, est publiée sur le site de l’AEFE vers la mi-janvier : www.aefe.fr

Emploi en qualité de recruté.e local
Il est possible d’être recruté.e sur un contrat local par l’établissement scolaire.
La personne recrutée est placée en position de disponibilité. Dans ce cas, elle est employée par l’établissement scolaire avec lequel elle a signé un contrat conforme au droit local du pays.

Le réseau de la mission laïque française (MLF)
La mission laïque française (MLF), dont le siège se situe 9, rue Humblot - 75015 Paris, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, qui gère des établissements scolaires français à l’étranger. Son but est la diffusion de la langue et de la culture française par le moyen de la scolarisation à l’étranger.

Les établissements de la mission laïque française sont :
- les établissements qu’elle gère directement ; 
- des écoles françaises ou des établissements d’enseignement bilingue liés par convention à la MLF ;
- des écoles d’entreprise.

Pour plus d’informations sur les missions et l’organisation de la MLF, l’implantation géographique de ses établissements et faire acte de candidature, consultez le site internet de l’association :
http://www.mlfmonde.org.

Peuvent faire acte de candidature :
- les fonctionnaires titulaires du ministère de l’╔ducation nationale au moment du dépôt du dossier, en activité, en congé parental, en disponibilité ou en position de détachement ;
- les personnels enseignants justifiant de 3 ans minimum de services effectifs en tant que titulaire en France ;
- les personnels de direction justifiant de 3 ans minimum de services effectifs dans le dernier poste occupé.

Les personnels en position de détachement, et notamment ceux en poste auprès de l’AEFE, doivent être libres de tout engagement à compter du 1er septembre de la rentrée scolaire à venir pour pouvoir faire acte de candidature.

Les candidat.e.s qui ont exercé plus de 12 ans à l’étranger doivent enseigner au moins 3 ans en France avant de faire acte de candidature auprès de la MLF.

Les écoles d’entreprise
Dans les écoles d’entreprise, la durée de l’engagement est d’un an, renouvelable chaque année dans la limite maximum de 3 années consécutives dans un même poste sauf si, à l’expiration du contrat, le chantier entre dans sa dernière année. La nature des postes à pourvoir est diverse : enseignement, direction, encadrement administratif ou gestion financière et comptable.

Consultez :
La liste des postes du réseau de l’enseignement français à l’étranger susceptibles d’être vacants
Lien vers le site du ministère de l’Éducation nationale

http://www.mlfmonde.org.
Lien vers le site de la mission laïque française

La nomination à l’étranger ne deviendra effective qu’après acceptation du détachement par les autorités hiérarchiques. La gestion administrative de la carrière des personnels détachés relèvera, selon les domaines (avancement, demande d’admission à la retraite.), de la MLF ou de la direction compétente du ministère de l’Education nationale.

Les autres établissements d’enseignement à l’étranger
Il est possible, sous certaines conditions, d’être placé en position de détachement pour exercer des fonctions d’enseignement dans un établissement scolaire ou universitaire à l’étranger.
Vous adressez votre demande de détachement, accompagnée du formulaire et des pièces justificatives, sous couvert du service culturel de l’ambassade de France du pays dans lequel vous exercez, au bureau DGRH B2-1.
Les enseignants ne pourront être détachés qu’auprès des seuls établissements scolaires homologués.
Pour les postes dans les établissements scolaires homologués aux États-Unis d’Amérique : il est recommandé de prendre l’attache du service des établissements scolaires de l’ambassade de France à Washington.

Exercer des fonctions non enseignantes
Le ministère des Affaires étrangères propose chaque année des postes à pourvoir dans son réseau culturel, scientifique et de coopération via la direction des relations européennes et internationales et de la coopération (DREIC) du ministère de l’Éducation nationale.
Les affectations dans les établissements dépendent des autorités étrangères.
Dans une telle affectation, il convient de s’adapter à un programme national, à des maxima de service qui peuvent être différents de ceux prévus par le statut.

Les organismes internationaux
Vous pouvez enfin être détaché auprès d’une organisation internationale intergouvernementale.
Si vous êtes intéressé par un détachement de cette nature, contactez la mission des fonctionnaires internationaux relevant du ministère des Affaires étrangères et européennes, 57 boulevard des Invalides à Paris.
(Note de service n° 2010-130 du 26 août 2010 -BO n° 36 du 7 octobre 2010)

Etablissements d’enseignement français en Andorre
Tous les personnels titulaires peuvent faire acte de candidature. Les personnels stagiaires ne peuvent être candidats que s’ils sont susceptibles d’être titularisés au 1er septembre de l’année en cours. Les personnels retenus sont affectés dans la principauté d’Andorre sans limite de durée. Ils peuvent retourner dans leur département d’origine lorsqu’ils souhaitent quitter l’Andorre. Les candidats doivent adresser leur demande, en précisant leur grade, leur situation administrative exacte et leur adresse personnelle complète, directement à l’adresse suivante : Ministère de l’Education nationale - Direction générale de l’enseignement scolaire - Service du Budget et de l’égalité des chances - Sous-direction de la vie scolaire et des établissements - Mission Outre-mer - Andorre, DGESCO-MOM - 110, rue de Grenelle - 75357 paris cedex 07.

Ecoles européennes
(BO n°12 du 24 mars 2011)

Les écoles européennes sont implantées dans les pays suivants : Belgique, Allemagne, Luxembourg, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Pays-Bas.
Elles scolarisent des élèves, de différentes nationalités, de la maternelle à la terminale. Le système des écoles européennes se distingue par un système éducatif spécifique, tant du point de vue administratif que pédagogique.

Consultez :
le site internet des écoles européennes.

Dans le cas où l’affectation antérieure de l’agent est située en dehors du territoire européen des États membres, le lieu d’origine lors de son entrée en fonction est fixé à la capitale du pays dont il est ressortissant. Durant leur séjour dans une école européenne, les personnels du 1er degré sont placés auprès de la DSDEN de la Moselle pour leur gestion financière ; la gestion individuelle et collective relevant de leur département d’origine.
Les disciplines sont enseignées en référence aux programmes européens avec leurs particularismes : la religion ou la morale laïque y est enseignée, des heures européennes (heures d’enseignement rassemblant des élèves de langues différentes) doivent être assurées. Des compétences en français langue étrangère sont requises. Une bonne connaissance de l’anglais et/ou de l’allemand est indispensable. Une bonne maîtrise de l’outil informatique est préconisée.
La durée de séjour est de 9 ans : 2 années de période probatoire, suivie d’une période de 3 ans, renouvelable une fois pour 4 ans après avis de l’inspection générale de l’Éducation nationale et du directeur de l’école.
Les personnels titulaires, en activité, en congé parental, en disponibilité ou en position de détachement en France ou à l’étranger et qui n’ont jamais exercé dans une école européenne peuvent être candidats. (Art 29 du statut des personnels des écoles européennes)

Le dossier sera constitué d’un formulaire et accompagné des pièces justificatives.

Consultez le site du ministère :
Les postes dans les écoles européennes
et
Dépôt et instruction des candidatures à un poste dans les écoles européennes - rentrée scolaire 2016-2017

Les personnels en disponibilité ou en congé parental transmettent leur dossier par l’intermédiaire de la DSDEN dont ils dépendaient lors de leur dernière affectation. Le dossier devra être transmis en 2 exemplaires à l’IEN chargé de mission pour les écoles européennes, rectorat de l’académie de Versailles, secrétariat des IEN, 3 boulevard de Lesseps, 78017 Versailles cedex.
Les candidats sont nommés sur proposition de l’inspection générale de l’Éducation nationale après avis du groupe de travail ministériel. Seuls les candidats retenus sont informés individuellement de la suite réservée à leur demande.

Détachement de fonctionnaires de catégorie A dans les corps des personnels enseignants

Des fonctionnaires de catégorie A peuvent être détachés de leur administration d’origine dans les corps des personnels enseignants des 1er et 2nd degrés et des personnels d’éducation et d’orientation relevant du ministère de l’éducation nationale

Conditions de recrutement
Les fonctionnaires titulaires de l’État, de la fonction publique territoriale ou hospitalière, ou des établissements publics qui en dépendent, quelle que soit leur position (activité, disponibilité ou détachement ), peuvent effectuer une demande de détachement à condition :
- d’appartenir à un corps de catégorie A ;
- d’appartenir à un corps de niveau comparable :

Durée : de un à cinq ans avec possibilité d’intégration définitive dès la 2ème année à la demande de l’intéressé.

Candidatures

1- Les candidatures des personnels enseignants et d’éducation dont les dispositions statutaires relatives au recrutement exigent un master 2 ou un diplôme équivalent (personnels enseignants et d’éducation du ministère de l’éducation nationale ou personnels enseignants du ministère de l’agriculture notamment) :
L’article 44 du décret n° 2010-1006 du 26 août 2010 prévoit que, par dérogation aux statuts particuliers des professeurs certifiés (article 42), des professeurs d’EPS (article 20), des PLP (article 33), des CPE (article 13) et des professeurs des écoles (article 28), les personnels appartenant à un corps enseignant ou d’éducation pour lesquels la détention du master 2 est exigée comme condition de recrutement peuvent être détachés dans les corps énoncés ci-dessus s’ils sont au moins titulaires d’une licence ou d’un titre ou diplôme au moins équivalent.

2- Les candidatures des personnels enseignants et d’éducation dont les dispositions statutaires relatives au recrutement n’exigent pas un master 2 :
L’article 44 du décret n° 2010-1006 du 26 août 2010 prévoit que, par dérogation aux statuts particuliers des professeurs certifiés (article 42), des professeurs d’EPS (article 20), des PLP (article 33), des CPE (article 13) et des professeurs des écoles (article 28), les personnels appartenant à un corps enseignant ou d’éducation pour lesquels la détention du master 2 n’est pas exigée comme condition de recrutement, peuvent être détachés dans les corps énoncés ci-dessus s’ils sont au moins titulaires d’une licence ou d’un titre ou diplôme au moins équivalent.
Cette mesure transitoire est valable jusqu’au 1er septembre 2016.

3 - Les candidatures des autres fonctionnaires de catégorie A :
Les statuts particuliers des professeurs agrégés (article 18-1), des professeurs certifiés (article 42), des professeurs d’EPS (article 20), des PLP (article 33), des CPE (article 13) et des professeurs des écoles (article 28) prévoient que les candidats au détachement dans ces corps doivent justifier de l’un des titres ou diplômes requis pour la nomination des lauréats des concours externes. Depuis la parution des décrets du 28 juillet 2009 et du 28 mai 2010 cités en référence, le niveau master 2 (bac + 5) est nécessaire pour présenter ces concours.
Toutefois, les statuts particuliers prévoient certaines exceptions à ces conditions de recrutement au niveau du master 2 pour le concours des PLP (article 6 du décret relatif au statut particulier des PLP) et le concours du Capet (article 13 du décret relatif au statut particulier des professeurs certifiés).

Les demandes de détachement dans le corps des professeurs agrégés, quel que soit le corps d’origine du candidat (personnel enseignant, d’éducation ou autre fonctionnaire de catégorie A), ne sont pas concernées par ces mesures dérogatoires. Pour l’accès à ce corps, la détention d’un master 2 ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent est donc requise du candidat enseignant ou d’éducation quel que soit son ministère d’origine.

Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 ; loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 ; décret n° 85-986 du 16 septembre 1985. BO n°9 du 01/03/2012.
 Les personnels en position de disponibilité ou de détachement devront être réintégrés dans leurs fonctions ou dans leur corps d’origine avant d’être détachés dans un des corps concernés.
 Le niveau de comparabilité s’apprécie au regard des conditions de recrutement dans le corps

© DSDEN93 - article actualisé le 20 novembre 2017


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants