DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > Espace pédagogique > Gestion de classe et climat scolaire > Protection de l’enfance et gestion de crise > Prévenir et traiter les situations de violence à l’école > Les enfants au comportement perturbant

Les enfants au comportement perturbant

Construire des réponses

Il s’agit de construire un accompagnement éducatif de l’élève pour canaliser les comportements à moyen et long terme .

Il est important de formaliser cet accompagnement d’abord en construisant une analyse :

  • Travail d’analyse des situations perturbantes (quand, comment, par quoi sont elles déclenchées ?)

  • Analyse du contexte de vie de l’élève et de son système de relations

  • Reprise du parcours scolaire de l’élève (parcours de scolarisation depuis la PS, difficultés déjà rencontrées, interventions déjà réalisées au sein de l’école, partenaires impliqués dans le parcours de l’enfant, comment les mobiliser…)

Ensuite en choisissant des interventions ou des attitudes à mettre en œuvre (quelques pistes car la singularité et la complexité ne permettent pas de dispositif cadre) :

  • Réponses pédagogiques : la différenciation pédagogique est en jeu car souvent ces élèves sont également en difficulté scolaire (on peut solliciter les conseillers pédagogiques de circonscriptions), répertorier les attitudes facilitantes du maître dans la classe face aux perturbations, les situations d’apprentissage canalisant l’attention de l’enfant, réfléchir au rythme et modalités d’apprentissage .

  • Contractualisations avec l’élève : en complément des règles de vie mises en œuvre dans la classe, il est parfois intéressant de décliner un engagement personnel de l’élève, qui cible plus précisément ses difficultés. Cet engagement peut évoluer durant l’année. Il est pertinent de ne pas lister tous les points à améliorer d’un seul trait, mais de les prioriser, puis de les enrichir en fonction des progrès constatés conjointement par l’élève et l’enseignant, il convient de se fixer des calendriers de relecture réguliers avec l’élève

  • Selon la situation traitée, il peut être pertinent parfois de fixer un aménagement du temps de la scolarité de l’élève, quand l’analyse met en évidence une difficulté à se contenir en situation collective qui perdure ou qui monte en puissance.

  • Ces aménagement du temps de scolarité se réfléchissent en partenariat avec les familles (l’adhésion des familles est recherchée) avec les partenaires (qui peuvent proposer des prises en charge thérapeutique ou éducative lors des temps libérés par l école). Ces aménagements peuvent être construits également au sein de l’école, les temps repérés comme « délicats » peuvent être pris en charge par des structures internes à l’école (groupe de parole mis en place par la psychologue scolaire, petits groupes par le maître supplémentaire, emploi du temps revisité sur plusieurs classes…), les possibles sont nombreux à partir du moment où les enjeux éducatifs pour l’élève sont identifiés et revus régulièrement.

  • Dans de rares situations, quand l’analyse des différents dispositifs déployés le confirme, un changement d’école peut être positif. C’est un acte important qui est soutenu par un cadre institutionnel qu’il convient de respecter. La proposition de changement d’école est faite à l’IEN, qui doit la valider. Il ne peut avoir lieu qu’un mois après une équipe éducative qui en a fait la proposition. La famille doit être reçue, un contrat d’amélioration des comportements de l’enfant leur est soumis, il leur est signifié que dans un délai d’un mois, si les améliorations ne sont pas réalisées, l’enfant sera affecté dans une autre école. L’adhésion de la famille est recherchée les effets attendus de ce changement d’école sont clarifiés et formalisés. Quand le changement d’école devient effectif, l’anticipation de l’accueil de l’élève dans la nouvelle école est travaillée, pour optimiser les chances d’une meilleure prise en charge de l’élève concerné. L’absence de travail sur les attendus de ce changement , en accord avec l’école accueillante entame fortement les chances de retour à une scolarisation sereine.

  • La suspension de scolarité est une procédure exceptionnelle qui ne peut être mise en œuvre que pour des situations de comportements extrêmes notamment quand des orientations prononcées ne peuvent être mises en œuvre faute de place par exemple dans les hôpitaux de jour ou des ITEP (décisions relevant des psychiatres et de la MDPH). Elle relève de la seule compétence de l’inspecteur d’académie sur la base d’un dossier établi par l’IEN avec l’équipe concernée.

Conseil de gestion de classe accueillant un élève perturbant

Modèle de contractualisation avec l’élève perturbant

Définition de la médiation

Anticiper la gestion des enfants perturbants

Répertoire des ressources partenariales (à renseigner dans chaque école)

© DSDEN93 - article actualisé le 24 février 2011


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants