DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > Rubriques spéciales > A la une des établissements > Nos reportages de l’année scolaire 2008-2009

Nos reportages de l’année scolaire 2008-2009

Quand le jazz franchit les frontières

 

Grâce aux actions musicales du festival Banlieues Bleues et en partenariat avec l’espace 93 de la ville de Clichy-sous-Bois, trois classes du département ont découvert le jazz et l’esprit de la Louisiane (CM de l’école Henri Barbusse 2 à Clichy-sous-Bois, sixième du collège Louise Michel à Clichy-sous-Bois et sixième du collège Françoise Dolto à Villepinte).

Pour la 26ème édition du festival, la Nouvelle-Orléans, terre du jazz, était à l’honneur.

 

Sur scène le 5 avril après trois mois de travail, les élèves ont interprété le répertoire du carnaval de la Nouvelle-Orléans avec la chanteuse Charmaine Neville et son orchestre. Un grand moment d’humanisme et de bonheur pour tous !

Du coté de l’école Henri Barbusse 2

A l’école Henri Barbusse 2 à Clichy-sous-Bois, c’est l’histoire d’une rencontre entre le carnaval de la Nouvelle-Orléans et les 25 élèves de CM2 de la classe de Christine Lecompte, professeur des écoles, dont il faut saluer l’investissement dans ce projet.

Plongés pendant trois mois dans une aventure musicale et humaine riche en émotions, les enfants se sont appropriés le projet musical et ont ouvert beaucoup d’autres portes : apprentissage de la langue anglaise, découverte de la Louisiane à travers son histoire, sa géographie, sa culture, etc. sans oublier le point d’orgue de ce parcours : la rencontre avec la chanteuse et le concert.

 

« Nous sommes partis du chant et rapidement tous les volets se sont ouverts. Nous avons travaillé l’oral à travers des débats en classe. Ce projet nous a également permis de mieux appréhender le respect de l’autre », confie Chistine Lecompte.

Avec M. Batrel, professeur d’anglais intervenant dans l’école, ils étudient le sens des textes et travaillent la prononciation des paroles deux fois par semaine avec beaucoup de plaisir.

Au cours du projet, Mme Lecompte leur ouvre le site des classes numériques de la cité des sciences, site sur lequel elle héberge ses projets pédagogiques au fil des années. (Notre projet musical). Chacun d’entre eux écrit un texte sur ses impressions dans ce travail.

 

Billal « ….J’aime le texte Mardi Gras Mambo, il raconte des souvenirs, il est très émouvant et il inspire beaucoup la classe, mes camarades aiment la chanter aussi. J’aime les gens de la Nouvelle Orléans qui se déguisent en habit de carnaval. Je crois que ce festival est très apprécié des habitants. »

 

Téné « ….La deuxième c’est celle que j’aime le plus car elle bouge bien, il y a du rythme, ça nous donne envie de danser…. »

 

Riad « Dans notre projet musical j’aime tout d’abord la musique ! Elle est originale. Les instruments sont originaux (saxophone, trompette…) Les paroles aussi sont originales. Le rythme… J’aime les répétitions… »

 

Parallèlement, lors de séances d’écoute musicale en classe, ils découvrent les grands du jazz, apprennent à reconnaître les instruments. Au-delà du concert, Christine Lecompte prévoit de continuer le travail sur l’histoire du jazz. Pour la grande majorité d’entre eux, c’est une musique inconnue.

 

 Le répertoire du carnaval

Une fois par semaine à partir du mois de janvier, les enfants répètent avec M. Bruno Edjenguele, chanteur et chef de chœur ainsi qu’avec M. Georges Granville, pianiste, les deux intervenants mis à disposition par les organisateurs du festival.

 

 

A leur répertoire : Mardi Gras Mambo, chanson ouvrant le carnaval de la Nouvelle-Orléans, qu’ils apprennent très vite et apprécient. Mais aussi Clean up on Mardi Gras, Second line, des textes retraçant l’histoire de la Nouvelle-Orléans.

 

 

Ecouter Mardi Gras Mambo

 

Ecouter Clean up on Mardi gras


 

 

Est-ce qu’elle parle français ?

Très vite la question de la langue est posée. Charmaine Neville ne parle pas français. Lors des séances d’anglais, les élèves préparent un texte d’accueil car ils attendent tous avec impatience la venue de l’artiste.

« Ce qui me plait dans ce projet c’est que l’on chante la chanson d’une star de la Nouvelle Orléans. C’est un grand honneur d’ouvrir notre porte à la Nouvelle Orléans… » écrit Nama.

 

Du côté de la Louisiane

De nouveaux panneaux présentant l’état de Louisiane, sa localisation, son histoire, sa culture voient le jour. Ils viennent décorer le mur de la salle polyvalente de l’école, lieu de répétition. Pour compléter cette immense fresque murale, les élèves dessinent le carnaval : des personnages multicolores apparaissent non pas à chaque coin de rue mais à chaque coin de panneaux, des ombrelles éblouissantes garnissent l’ensemble. Tous sont prêts pour la fête ! L’heure du carnaval est arrivée !

 

 

 

« Charmaine à l’école »

Moment magique tant attendu : la venue de l’artiste dans leur école, chez eux. Cet après-midi là, leur bonheur est indescriptible. Haie d’honneur pour son entrée dans le hall de l’école, applaudissements, Charmaine Neville embrasse chacun d’entre eux. L’émotion est vive.

Les élèves ont décidé d’organiser une fête en son honneur : discours de bienvenue, cadeaux, gâteaux réalisés par les enfants. « Emmenons les panneaux sur scène dimanche » propose-t -elle en découvrant tout le travail effectué par la classe.

Vient ensuite le moment de répétition. Pour leur faire oublier le trac et pour que l’osmose soit complète, l’artiste déploie tout son talent : pas de danse, exercice rythmique, échange sur le sens des paroles des chansons… Il faut qu’ils vivent le carnaval… Très vite, son enthousiasme est communicatif.

 

 

" It’s very important for me to be here because I need to give them what I get every day of my life..." Lire la suite de l’interview de Charmaine Neville->

 

Sur scène avec la « Reine du Mardi Gras »


Le 5 avril, tous sont vêtus de tee-shirts au couleur du carnaval et portent des colliers. Parents, frères et sœurs ou encore grands-parents, tous sont venus. La salle de l’espace 93 est remplie.

A trois reprises, les petits Clichois envahissent la scène avec la classe de sixième du collège Louise Michel et celle du collège Françoise Dolto à Villepinte. Leur prestation est à la hauteur du concert, tout simplement magnifique !

« … J’aimerais que les gens de la Nouvelle Orléans soient là pour nous voir chanter avec Charmaine Neville… » confie Billal.
Ils n’étaient peut-être pas là, mais la musique franchit les frontières.

 

 

 

© DSDEN93 - article actualisé le 7 octobre 2010


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants