DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

DSDEN 93 - L’éducation en Seine-Saint-Denis

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, collège, lycée
Espace pédagogique
Gestion des personnels

Fermer X



Fermer X


Dossiers thématiques transversaux
La production d’écrits à travers les cycles


Fermer X



Fermer X


La DSDEN

École, collège, lycée

Espace pédagogique

Gestion des personnels

Accueil > Rubriques spéciales > A la une des établissements > Nos reportages de l’année scolaire 2008-2009

Nos reportages de l’année scolaire 2008-2009

Vivre ensemble

A la découverte du monde !

Tous les vendredis après-midi, chassé croisé entre le centre adapté Maurice Coutrot1) et la maternelle Léo Lagrange de Bondy.
Amel, Ness, Antony, Jessy et Théo, élèves de grande section de l’établissement Maurice Coutrot franchissent la petite grille qui les sépare de la maternelle avoisinante Léo Lagrange.
En situation de handicap moteur, ils ne sont pas seuls mais accompagnés par Odile, l’aide médico-psychologique qui les connaît tous bien.
En chemin, ils croisent d’autres enfants, des élèves de la maternelle Léo Lagrange, qui se rendent à l’atelier musique de madame Pascale Tomasso, professeure des écoles spécialisée, dans l’établissement pour handicapés moteurs Maurice Coutrot, à l’initiative de l’action.
Rendez-vous pris pour tous avec les ateliers du vendredi après-midi.

Séance d’atelier pompon à l’école maternelle Léo Lagrange de Bondy


Le programme des différents ateliers, répartis par cycles de quatre semaines, est diversifié et riche en apprentissage:jeux de manipulations, de construction, de société,de fabrication de pompons, activités d’arts plastiques,pliage, etc.
Les élèves de sa classe, répartis dans les ateliers qu’ils ont choisis, travailleront avec les élèves de moyenne et grande section de la maternelle Léo Lagrange par groupe de onze maximum. L’équipe enseignante menée par le dynamisme de madame Philippart, directrice d’école,a volontiers intégré dans le projet d’école ces moments d’activités où les enfants découvrent et apprennent, tout en favorisant l’apprentissage de la différence et du respect.

Fête de Noël à l’école Léo Lagrange  Spectacle du 30 janvier 2009 


Les ateliers mais aussi les spectacles, les moments festifs sont les temps forts des projets d’intégration menés avec la maternelle Léo Lagrange. 

« Cela fait six ans que je travaille sur les projets d’intégration pour aboutir cette année à un projet de cette ampleur : des récréations, des moments d’intégration collective lors des spectacles, des fêtes mais aussi des moments d’intégration individuelle lors de la pratique d’ateliers pluridisciplinaires. C ’est très utile pour les enfants, ils découvrent l’école banale. Autrement dit, les enfants évoluent dans un grand groupe », nous confie madame Tamasso.
Devenir élève, c’est en effet apprendre à respecter les règles de vie en collectivité.
L’heure de la récréation sonne la fin des ateliers pour tous. Manteaux enfilés, les enfants se retrouvent dans la cour. Pour les petits élèves de l’établissement Maurice Coutrot, c’est un réel plaisir car l’espace est plus attrayant qu’à l’établissement. Se déplacer en fauteuil électrique dans ce nouveau lieu, tel est le plaisir d’ Antony qui suit le tracé dessiné sur le sol de la cour de récréation. Pour Ness, le moment d’atelier l’a rapprochée des autres enfants et ce qu’elle souhaite avant tout c’est parler avec les autres. « Parfois, nous utilisons les jeux mis à disposition. C’est un grand moment de bonheur pour tous », nous dit Madame Tomasso.

 

La récréation pour tous !

Faire tomber la barrière imposée par la différence

Depuis maintenant sept ans, Madame Evelyne Régy, professeur de lettres modernes à Maurice Coutrot travaille avec l’association Starting Block dans le cadre du jumelage handivalide, programme qui encourage la socialisation de jeunes valides et handicapés. Le jumelage d’une classe de valides et de non valides leur permet de vivre ensemble et de se découvrir.
Tous citoyens à part entière, telle est la philosophie de ce jumelage où les différences s’effacent.
Cette correspondance de Nice, collégienne de cinquième à Maurice Coutrot, adressée aux collégiens jumelés avec son établissement, résume à elle seule l’état d’esprit du groupe au début du jumelage. « ...J’étais un peu inquiète de vous voir au début mais après c’était mieux. Ce que j’ai aimé surtout c’est que vous ne vous êtes pas occupés de notre handicap et que vous avez joué avec nous comme si de rien n’était.... » 
Cette année, les élèves de cinquième de l’établissement sont jumelés avec une classe de cinquième du collège Thomas Mann de Paris (Paris XIIIème). A trois reprises dans l’année scolaire, les collégiens se rencontrent. Les deux premières journées ont eu lieu dans leur collège respectif, le 16 octobre 2008 et le 11 février dernier et tous attendent la grande journée en extérieur avec l’ensemble des établissements jumelés, prévue en fin d’année scolaire.

atelier citoyenneté - solidarité internationale

Lors de ces deux premières rencontres, Maryline, Nice, Stella, Yasmina, Youssouf, David, Nabil, Fabien, William, élèves à Maurice Coutrot échangent avec des jeunes valides de leur âge. Par groupes de six à huit élèves, ils participent à des activités communes, de sport ou de loisirs adaptées, d’éducation à la citoyenneté à travers des jeux de rôle sur la solidarité de proximité et sur la solidarité internationale.

« Ces rencontres apprennent à mes élèves à être autonome par rapport à leur handicap. Par exemple, l’un d’entre eux n’était pas à l’aise dans son groupe lors de la première rencontre. Il a pris son courage à deux mains pour aller demander seul, à un adulte animateur, la possibilité de changer de groupe », nous confie Evelyne Régy.
Ces journées, riches d’enseignement et d’émotions favorisent également les correspondances entre les collégiens des deux établissements.
Après le 16 octobre, David, èlève de cinquième a écrit :
« Bonjour, c’est moi David. Je vous écris car nous avons reçu vos messages et ils m’ont touché. Cette journée était géniale. Cela m’a permis de nouer des liens d’amitié et de ne plus ressentir mon handicap ».

Autonomie et expression

Réalisation de Nihad, élève de sixième à M. Coutrot, gagnante du concours des cartes de voeux de l’inspection académique

Dans le hall de l’établissement Maurice Coutrot, les visiteurs sont accueillis par une exposition de travaux d’élèves en arts plastiques. Une place importante est accordée à cet enseignement dans la formation des élèves. Sur les murs de chaque couloir, sur les panneaux des salles de classes, les élèves se présentent à travers leurs œuvres.

« Elles témoignent de leur potentiel extraordinaire. Elles rendent compte de leurs sensibilités, de leurs inventivités, de leurs performances et de leurs efforts aussi.C’est une façon de sortir de sa coquille ou de sa bulle, de communiquer, de s’exposer au regard des autres  », nous confie Madame Alexandra Kirastinnicos, professeur d’arts plastiques à Maurice Coutrot.
Cette année encore, elle a participé avec ses élèves de CM2 et de sixième au concours de carte de voeux 2009 de l’inspection académique, concours réunissant quatre autres établissements 2) du département (cartes numériques et une carte d’imprimerie).
« L’enjeu au cours d’arts plastiques consiste en la mise en place de dispositifs permettant aux élèves d’être davantage en possession de leurs moyens, de changer leur incapacités en de réelles compétences créatrices et par-la même de repartir à la découverte d’eux même. A travers l’acte de peindre, le jeune s’exprime, découvre ses possibilités et l’autonomie qu’il peut acquérir ».

C’est dans cet état d’esprit que Nidad et Justine ont été lauréates de ce concours avec la palme d’or pour le format d’imprimerie retenu par le jury pour Nihad.
Au cours de la réception des lauréats à l’inspection académique, Nihad a expliqué les étapes de la réalisation de son œuvre tout en présentant ses vœux pour 2009.



Lettre de Nihad, élève de sixième à Maurice Coutrot
« Pour réaliser ma carte de vœux, j’ai suivi le sujet donné par mon professeur d’arts plastiques, Mme Kirastinnicos : dessiner un ciel avec des bleus différents.
Pour cela, j’ai utilisé de la peinture et des pastels. D’abord, j’ai dessiné le soleil puis le ciel avec un bleu clair afin d’aboutir à un mélange de jour et de nuit.
Pour écrire " 2009", j’ai employé des couleurs que l’on peut voir dans un ciel à différents moments de la journée comme le orange, le jaune ou le violet. J’ai enfin retravaillé un peu le ciel avec des pastels. Comme le soleil parfois scintille, j’ai tracé pour finir quelques rayons orangés.
Par le biais de ce dessin, je souhaitais que l’année 2009 fût meilleure que l’année 2008. J’espère que mon souhait se réalisera ».


Découvrer l’expression artistique des élèves de l’établissement



1) Etablissement d’enseignement spécialisé et de rééducation pour handicapés moteurs situé à Bondy accueillant des jeunes de 3 ans à 20 ans.
2) I.M.E. de Rosny-sous-Bois ; E.M.P de Livry Gargan et I.M.E. A.Shelton de Saint-Denis.

© DSDEN93 - article actualisé le 7 octobre 2010


Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants



Sites institutionnels
Académie de Créteil
Education.gouv.fr
Service-public.fr
Autres sites

Infos site
Accessibilité
Mentions légales

Abonnements
Fil RSS
e-lettre des enseignants